Votre Panier
Plus de 500 clients Satisfaits
Livraison offerte partout dans le monde

Livraison offerte vers toute l’Europe

Comment jouer au backgammon : notre guide complet

Comment jouer au backgammon : notre guide complet

Déjà populaire au sein de l’Empire romain, le backgammon était parmi les passe-temps favoris des familles nobles. Sa particularité ? C”est un jeu de tables qui combine stratégie et hasard. Une alternative aux échecs et au trictrac si vous recherchez un jeu de voyage et jeu d’extérieur facile à maitriser. Si vous êtes un novice découvrant les joies du jeu, cet article est conçu spécialement pour vous. Nous vous guiderons pas à pas à travers les règles fondamentales du backgammon. On vous aide à comprendre chaque mouvement, chaque stratégie possible, et les éléments essentiels pour non seulement comprendre, mais aussi maitriser votre jeu

Comprendre le jeu, c’est important pour tout débutant !

Avant toute chose, vous devez savoir que le backgammon est un jeu de hasard raisonné. Cela signifie que la chance ne suffit pas pour remporter un match, que ce soit en ligne; à travers l’écran d’un ordinateur ou dans une compétition physique. Il faut aussi élaborer une bonne stratégie.

Présentation du jeu

Ce jeu de société classique se joue sur un « tablier » appelé également plateau de backgammon. Il comporte 24 triangles étroits, appelés également flèches ou cases, de couleur différente. Ils forment quatre rangées, composées chacune de 6 flèches, baptisées jan.

Au milieu du tableau, il y a une cloison nommée « barre » qui le divise en deux compartiments. Les zones formées de 6 flèches sont numérotées.

  • Le jan intérieur comporte les triangles 1 à 6, et se trouve sur le coté droit de chaque participant.
  • De l’autre, le jan extérieur comporte les triangles 7 à 12.

Pour rappel, le backgammon se dispute à deux. Les deux antagonistes doivent se trouver face à face. Chacun d’eux se voit attribuer de 15 pions ou jetons. Et les jetons est de la même couleur pour chaque participant.

Chaque joueur possède également une paire de dés et un gobelet pour effectuer les tirages. Le set est aussi constitué d’un cube doubleur connu sous le nom de videau, dont le rôle est crucial, parce qu’il permet d’indiquer l’enjeu de la partie.

Backgammon en bois

Le but du backgammon

Si vous connaissez le jeu de dames chinoises, l’objectif est le même avec le backgammon.

En effet, lors d’une partie de backgammon, chaque joueur doit ramener tous ses jetons dans la zone opposée à celle de départ, plus précisément dans les triangles 1 à 6. Il faut ensuite les sortir du tableau. Si vous parvenez à sortir tous vos jetons avant l’autre participant, vous devenez le gagnant.

Les règles du jeu et le déroulement d’une partie

Mettre en place les pions

Chaque joueur doit d’abord prendre position devant le tablier. Chacun reçoit 15 jetons. En général, ils sont de couleurs blanches et rouges. Mais il se peut aussi qu’ils soient en noir et blanc. Il faut les mettre en position initiale. Pour cela, chaque participant doit placer :

  • 2 jetons sur son 24e triangle,
  • 3 jetons sur son 8e triangle,
  • 5 jetons sur son 12e triangle,
  • 5 jetons sur son 6e triangle.

Débuter un match de backgammon

Positions initiales au backgammon

Que ce soit en ligne ou sur une table physique, les deux adversaires jouent alternativement. Pour identifier celui qui va commencer le jeu, chacun d’entre eux doit lancer un dé. Le jet doit se faire dans le compartiment à leur droite. Au lancement de la partie, c’est le joueur qui obtient le chiffre le plus élevé a le droit de commencer. Il avance ses jetons en utilisant les deux chiffres obtenus lors de ce lancer.

Prenons un exemple : le premier participant nommé A obtient un 5 et le second participant nommé B obtient un 2. Evidemment, c’est A qui commence. Il va utiliser le 5 et le 2 pour déplacer ses pions. Ensuite, c’est à l’autre joueur de tirer les deux dés. Il déplace ses jetons selon le résultat obtenu.

Le lancer des dés

Les dés aux backgammons

Comment s’effectue le jet de dés ? En général, les participants utilisent un cornet qui n’est autre qu’un gobelet à ouverture ronde ou ovale. Il faut y mettre les dés. Puis, on doit secouer le gobelet trois fois avant de les lancer.

Attention ! Pour que le lancer soit valable, les deux dés doivent être reposés à plat dans le coté droit du plateau. Il faut relancer s’ils :

  • touchent un pion,
  • tombent en dehors du tablier,
  • touchent le bord du tableau intérieur.

Les règles et sens de déplacement des jetons

Vous devez d’abord savoir qu’il faut utiliser les chiffres affichés sur les deux dés. Ils permettent de réaliser deux déplacements distincts.

Si vous obtenez un 2 et un 4 par exemple, vous pouvez déplacer un pion deux fois et un autre quatre fois. Mais il est aussi possible de faire avancer un seul pion 2 fois, puis 4 fois. Notons que le principe est d’avancer le jeton sur une flèche.

Quel est le sens de rotation des jetons ? Chaque mouvement doit obligatoirement suivre le sens inverse des aiguilles d’une montre. Les pions doivent donc partir du triangle 24 en haut à droite du tablier vers le triangle 1. Vous devez donc sortir vos pions du plateau intérieur de l’autre compétiteur pour les ramener vers le vôtre. Vous pouvez avancer vos pions vers :

  • une flèche libre,
  • une flèche occupée par un seul pion adverse,
  • une flèche abritant un ou plusieurs pions de sa propre couleur.

Si aucun de ces mouvements n’est possible, il faut attendre le prochain round pour pouvoir jouer à nouveau. Mais tant qu’un mouvement est possible, vous ne pouvez pas passer la main.

Il arrive par exemple que vous puissiez déplacer avec un seul des dés. Dans ce cas, il faut privilégier le plus grand chiffre tant que la configuration du tablier le permet. A titre d’exemple, vous avez obtenu un 3 et 5 et vous ne pouvez déplacer que le 3 ou le 5, il faut privilégier le 5.

Pour rappel, un joueur qui lance un double peut faire 4 déplacements lors d’un même tour. Ainsi, s’il obtient deux 3 lors du jet de dés, il déplace 4 fois ses pions de 3 triangles chacun.

Comprendre la frappe

Lorsqu’un jeton est isolé sur un triangle, il porte alors le nom de « blot ». Lorsque le pion de de l’autre participant tombe sur cette case au cours de son déplacement, une « frappe » se produit. Dans un match de backgammon, on entend dire : « le blot a été frappé ». Cela signifie qu’il est placé sur la barre centrale. On peut effectuer cette manœuvre plusieurs fois.

Notons qu’un pion qui a subi une frappe peut revenir dans le jeu, mais il doit entrer dans le camp adverse. Il faut donc obtenir un chiffre qui permet de l’avancer lors du tirage de dés. A titre d’exemple, si vous obtenez un 2 et que la 23e flèche sur le dernier quart de l’autre compétiteur est libre, vous pouvez faire entrer le pion frappé à nouveau dans le parcours.

Si vous avez une pièce frappée, vous avez intérêt à la remettre en jeu rapidement. Sinon, vous allez perdre votre tour.

A retenir : Tant que l’un de vos pions se retrouve isolés au milieu, vous ne pourrez pas faire avancer les autres pièces.

Lorsque vous arrivez à faire entrer le blot sur la barre, vous pouvez bouger une autre pièce avec l’autre chiffre affiché par l’autre dé. Pour ralentir l’autre challenger, il faut essayer de mettre ses pions sur la barre le plus souvent.

Faire sortir les pions du tablier

Pour rappel, le but ultime du backgammon, c’est de faire sortir tous les jetons du tablier. Comment procéder ? Déjà, vous devez faire en sorte que toutes vos pièces atterrissent dans vos triangles 1 à 6 Une fois cet objectif atteint, vous pouvez les faire sortir du plateau, et ce, même s’il y a des jetons adverses dans votre camp.

Comment s’effectue la sortie ? Elle dépend du nombre de points obtenus lors du lancer. Normalement, chaque chiffre devrait permettre de sortir un jeton sur le triangle correspondant. Par exemple, en obtenant un 6 et 2, on pourra alors enlever les jetons qui se trouvent sur la flèche numéro 6 et la case numéro 2.

Si vous obtenez un double et qu’il y a 4 jetons sur la flèche correspondante, vous pouvez les sortir du plateau en même temps. A titre d’exemple, il a sorti un double 6 lors du tirage et 4 pièces se trouvent sur la case numéro 6, il peut sortir ces 4 jetons.

Notons qu’il est possible d’utiliser un chiffre plus élevé pour faire sortir un pion de la flèche plus basse. Par exemple, un participant obtient un 6 et 5, alors que ses pièces restantes sont sur le triangle 1 et 3, il pourra les faire sortir.

La règle du jeu stipule toutefois qu’il faut toujours utiliser le dé le plus bas avant le dé le plus élevé. Si le participant sort alors un 5 et un 1, pourtant il n’a plus qu’une pièce sur le triangle numéro 4, il doit d’abord jouer avec le 1. Puis, il peut faire sortir le pion avec le 5.

Attention ! Si la sortie des jetons a débuté alors qu’un jeton a été renvoyé sur la zone de réserve, il faut le faire revenir sur le plateau. Sinon, il est impossible de faire sortir les autres pièces. Lorsqu’un participant arrive à sortir tous ses jetons, c’est la fin du match !

Que faut-il savoir sur les enjeux ?

On a dit auparavant que, celui qui arrive à faire sortir tous ses jetons avant son adversaire devient vainqueur. Toutefois, vous devez savoir qu’il y a trois manières de gagner au jeu de backgammon :

  • la manière ordinaire ou simple : le perdant a réussi à faire sortir au moins un de ses pions, le vainqueur gagne un point ou la valeur indiquée sur le videau,
  • la manière dite « gammon » : le perdant n’a pas réussi à faire sortir un seul pion, le vainqueur gagne 2 points ou deux fois la valeur indiquée sur le videau,
  • la manière dite « backgammon » : le perdant a encore des pions frappés au milieu du tablier et dans le jan intérieur du vainqueur, ce dernier gagne 3 points de victoire.

Un petit mot sur l’importance du videau

Pour rappel, le videau est un dé à 6 faces comportant les numéros suivants : 2, 4, 8, 16, 3 et 64. Au lancement, il est dit au centre. Cela signifie que l’enjeu est de 1 point. Mais un participant peut doubler l’enjeu avant de commencer son tour. Avant de lancer les dés donc, il présente le videau à son adversaire en lui montrant la face comportant la valeur 2 et en disant « je double ».

L’autre participant a le droit de refuser ou de passer. Le match s’arrête alors et il perd un point. S’il choisit d’accepter, il prend le videau de son côté. Le match peut continuer avec un enjeu de 2.

En effet, les joueurs sont tenus de fixer un but avant le commencement du jeu. Ils peuvent par exemple convenir que la partie se termine lorsqu’un participant perd un certain nombre de points. Tant que l’objectif n’est pas atteint, le match peut continuer.

Vous avez compris l’essentiel ? Offrez-vous le coffret qui vous correspond sur notre site de vente en ligne dédié MonBackgammon. Choisissez parmi nos plateaux de Backgammon en cuir ou en bois luxueux au meilleur prix.

 

0